Etude de marché

Comment réaliser une étude de marché ?

 

L’étude de marché va vous permettre d’ajuster votre projet pour correspondre au mieux au marché et valider votre idée. Elle est indispensable pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté. En effet, on estime à 70 % les faillites des jeunes entreprises dues à l’absence d’étude de marché.

Vous allez avant tout devoir apprendre à observer de manière objective. Vous devrez multiplier vos sources d’informations, croiser vos données, confronter vos conclusions aux avis d’experts du domaine ou de la création d’entreprise. Vous pouvez réaliser cette étude de marché en deux phases : une approche d’ensemble et une approche centrée précisément sur votre marché.

Une approche d’ensemble

Méthodes d’analyse du marché : Interview des personnes du secteur, recherches Internet, fiches gratuites « je suis entrepreneur », fiches apceentretiens avec des professionnels de la création d’entreprise.

Une approche ciblée sur votre marché

Cette approche doit vous permettre de comprendre précisément la demande pour pouvoir justifier le positionnement de votre idée ou la faire évoluer :

Méthodes d’analyse du marché : Recherches internet, rencontre avec des professionnels du domaine, client masqué, études terrain, prospection. D’une manière générale, menez cette étude de front sans oublier de prendre du recul.  Replacez toujours les avis et conseils dans leurs contextes : de quelle manière cette personne connaît-elle mon marché ? A-t-elle vraiment une bonne visibilité ? Son avis est-il déterminant ?

Une fois le marché, ses acteurs et son fonctionnement connus, il vous faudra mettre en place votre stratégie commerciale de là, découlera l’articulation financière (business model) de votre projet que vous formaliserez sous la forme d’un prévisionnel financier.

Nous pouvons également vous accompagner pour réaliser votre étude de marché.

Les objectifs de l’étude de marché

Votre étude de marché va être déterminante pour répondre à la question « faut-il se lancer », mais surtout « où, quand, comment et pourquoi » ! Si elle est bien réalisée, elle servira à positionner votre offre sur le marché, à bâtir une proposition de valeur.

- Vous allez devoir apprendre à propos de la réglementation qui entoure le secteur d’activité ou la profession en question : est-elle accessible à tous, avec ou sans conditions de diplôme ? Le capital de la société doit-il être détenu par une personne physique ou morale particulière ?

- Il va aussi falloir vous renseigner sur le marché et son état : quelle est sa taille, sa maturité, est-il en croissance ou en décroissance, est-il plus développé dans certains pays ou régions ? S’agit-il d’un marché de niche, B2C, B2B ? Existe-il une saisonnalité particulière ?

- Plus précisément que le marché, quels sont les acteurs qui le composent ? Quelles entreprises, de quelle taille ? Est-ce que ce sont des PMEs historiques, des filiales de grands groupes, des start-ups, des entreprises individuelles, des indépendants, des franchisés ? Quel est leur niveau de chiffre d’affaires moyen ? Leur rentabilité ? Est-ce qu’elles innovent régulièrement ou se reposent-elles sur leurs lauriers depuis des décennies ?

- Tentez aussi de segmenter votre marché, en fonction de critères divers : lieu d’habitation, CSP, habitudes de consommation, âge, sexe, éducation… Posez-vous toutes les questions relatives à l’acte d’achat et ce qui va avec : où les consommateurs achètent-ils le produit en question, reviennent-ils souvent, sont-ils régulièrement en lien avec l’entreprise en question, comment payent-ils ?

- Puis, à partir de toutes ces informations, tentez de déterminer les raisons qui poussent ces consommateurs à choisir ou à ne pas choisir les offres des acteurs existants (vos futurs concurrents), à en être satisfaits ou pas. Ainsi, vous pourrez identifier une faille dans laquelle vous engouffrer pour votre premier positionnement !

Les différents facettes d’une étude de marché

Vous devez mener de front plusieurs types de recherches : quantitative, qualitative et documentaire.

La partie quantitative de votre étude de marché doit s’appuyer sur des études, des sondages, des statistiques, des chiffres, glanés dans la presse (généraliste et spécialisée), auprès d’instituts d’études, sur Internet, dans des revues spécialisées… Le but ici est d’obtenir une connaissance globale du marché, de son poids, une photographie de la situation.

La partie qualitative de votre étude de marché est plutôt constituée d’informations que vous recueillez auprès de clients potentiels : il s’agit de leur avis sur tel ou tel aspect de l’offre, sur la qualité des produits des concurrents, sur votre projet, votre proposition de valeur, leurs habitudes de consommation… Cela peut passer par un « focus groupe » de quelques heures où les clients potentiels sont réunis dans un lieu et répondent à des questions. Cela peut aussi prendre la forme d’un formulaire adressé via Internet à vos cibles potentielles. Segmentez bien votre échantillon et préparez bien vos questions pour apprendre des choses utiles pour votre projet !

La partie documentaire vous sert principalement à collecter le maximum d’information de qualité sur le marché que vous visez. Vous devez être incollable et le connaître parfaitement, pour pouvoir vous y construire une place !

Les pièges à éviter lors d’une étude de marché

Vous pouvez vous y prendre de nombreuses manières pour étudier un marché. Ce n’est pas une science exacte, mais il y a quelques « bonnes pratiques ».

 

* Champ obligatoire